Vous êtes ici :Accueil>Nature>Des espaces naturels préservés

Des espaces naturels préservés

Le Parc national de la Vanoise

 Situé entre les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, le Parc national de la Vanoise couvre 29 communes.

Premier parc créé en France en 1963, notamment pour la préservation du bouquetin, c’est aussi l’un des plus grandioses avec ses glaciers, lacs d’altitude...

Accolés sur près de 14 km au Parc italien du Grand Paradis, ces deux zones protégées sont jumelées depuis 1972 et forment ainsi un des plus grands espaces naturels d'Europe.   

Téléchargez le guide de présentation du Parc 

 

Le Parc national de la Vanoise est découpé en 2 zones :

  • le cœur : zone de protection de la faune, la flore et des paysages, avec une règlementation spécifique - 529 km²
  • l'aire d'adhésion - 1 450 km²

Le Parc national de la Vanoise vous offre plus 600 km de sentiers, dont les GR 5 et GR 55 et la Via Alpina.

Informations disponibles auprès des hôtesses du Parc dans les Offices de Tourisme de Bourg Saint Maurice, Tignes et Val d’Isère

 

Carte interactive

 

(c) Christian BALAIS, Parc national de la Vanoise

Le Parc national de la Vanoise comporte également :

  • 5 réserves naturelles : Bailletaz (Val d'isère) - Grande Sassière (Tignes) - Hauts de Villaroger (Villaroger) - Plan de Tueda (les Allues) - Tignes-Champagny ( Tignes, Champagny)
  • 5 arrêtés préfectoraux de protection de biotope : dont le Col de l'Iseran à Val d'Isère, le ruisseau de l'Eglise de Bourg Saint Maurice et le rocher de la Grande Paréi à Tignes. 

La réserve naturelle des Hauts de Villaroger

 

Partagé entre forêt, zone agricole et espaces naturels, Villaroger possède une grande partie de son territoire en espaces protégés : 1170 ha dans le Parc national de la Vanoise et 1114 ha dans la réserve naturelle "Les Hauts de Villaroger".

(c) Christian BALAIS, Parc national de la Vanoise

Cette réserve créée en 1991 assure un refuge à la faune montagnarde dont le tétras-lyre. Ce coq de bruyère est un hôte de marque très discret qui est menacé par un mauvais taux de reproduction dû aux aléas climatiques, mais aussi par les dérangements de son milieu causés par les skieurs hors pistes. 

Empruntez les boucles thématiques pour une balade de 2 à 4h de marche et visitez l’exposition de la Maison de la Réserve du Planay, à Villaroger (ouvert de  juillet à août / contact : 06 16 15 32 14).

(c) BENOIT Philippe, Parc national de la Vanoise 

La réserve naturelle de la Grande Sassière, Tignes

Accessible depuis le Villaret du Nial, en direction de Val d’Isère, c’est le lieu de balade idéal pour les familles qui souhaitent apercevoir des marmottes sans faire des heures de marche.


Au départ du parking du Saut, comptez environ 1h jusqu’au lac de la Sassière.

 

(c) Mylène HERRMANN, Parc national de la Vanoise
 

Les zones natura 2000

 Dans le cadre de directives européennes, chaque état membre a du désigner des sites remarquables à protéger au titre de leur valeur patrimoniale, faunistique, floristique ou au niveau des milieux naturels.

On peut notamment citer les prairies des Chapelles.
Cette commune intègre une gestion contrôlée de ses paysages grâce aux zones « Natura 2000 ». Dans ses pelouses sèches, on peut trouver jusqu’à 26 plantes d'intérêt remarquable repérées par l’Europe.

 

c) Christian NEUMULLER, Parc national de la Vanoise 
 

PETITE ANECDOTE SUR LA FORET DE MALGOVERT !

Au milieu du Moyen-Âge, les seigneurs du comté de la Val d’Isère (aujourd’hui commune de Séez) et de Villaraymond-de-Rochefort (commune actuelle de Bourg Saint Maurice) se disputaient le contrôle d’une partie du territoire de la Haute Tarentaise.
Un jour, ils décidèrent de jouer aux cartes les frontières et firent placer des bornes à leurs armoiries dans toute la forêt (on peut encore les voir).
Le nom de la forêt de Malgovert vient du fait que ce lieu était « mal gouverné ».